icon_cadeauicon_CBicon_chieficon_cookicon_epicerieicon_epicesicon_facebookicon_google-plusicon_hearticon_huileicon_labelicon_masticicon_mielicon_pinteresticon_shopicon_soapicon_sourireicon_staricon_sucreriesicon_theicon_toothpasteicon_twittericon_verreillus_bankwireillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_avis-verifieslogo_paypallogo_ukoo

Mastic de Chios & Helicobacter pylori

Publié le : 07/12/2017 09:56:48
Catégories : Gastronomie et produits grecs

Mastic de Chios & Helicobacter pylori

L’infection à l’Helicobacter pylori

La bactérie Helicobacter pylori est responsable des gastrites chroniques, des ulcères duodénaux et joue un rôle important dans la genèse des cancers gastriques. Les traitements conventionnels d’éradication de cette bactérie associent inhibiteurs de l’acidité gastrique et antibiotiques. Un certain nombre de substances naturelles, incluant notamment la vitamine C, des acides gras polyinsaturés, des lactobacilles ou le mastic semblent avoir également des effets bénéfiques.

On a longtemps pensé qu’aucune bactérie ne pouvait se multiplier et vivre dans l’estomac en raison de l’extrême acidité des sucs gastriques qu’il sécrète. Mais, en 1982, deux médecins australiens cultivent, pour la première fois, Helicobacter pylori, une bactérie présente à la surface de la muqueuse gastrique où elle est capable de survivre malgré l’acidité gastrique et une activité immunitaire importante. Ils émettent l’hypothèse que cette bactérie d’un nouveau genre pourrait être à l’origine de certaines maladies inflammatoires chroniques de l’estomac et du duodénum.

L’infection à Helicobacter pylori est l’une des infections chroniques les plus répandues dans le monde et touche, selon les pays, 20 à 90% des individus. La bactérie se transmet directement d’homme à homme. L’infection à Helicobacter pylori s’acquiert pendant l’enfance et perdure pendant une dizaine d’années, voire pendant toute une vie. La personne infectée développe une forte réponse inflammatoire locale et humoral qui s’installe progressivement dans la chronicité. Chez la plupart des individus, la gastrite chronique évolue sans autre conséquence et sans manifestation de symptômes. Environ 10% des personnes infectées développeront, avec le temps, une maladie ulcéreuse et 1% une néoplasie gastrique.

Pour éliminer l’infection, une trithérapie de 7 jours associant un puissant inhibiteur de l’acidité gastrique et de deux antibiotiques est nécessaire. Avec un tel traitement, la bactérie est éradiquée dans 70% des cas. La résistance aux antibiotiques est un facteur d’échec. L’efficacité du traitement est également souvent compromise par une mauvaise observance due aux effets secondaires déplaisants.

Heureusement, il existe des traitements alternatifs.

Le Mastic de Chios éradique la bactérie Helicobacter Pylori

La résine de mastic est un remède naturel utilisé depuis plusieurs centaines d’années et dont la science moderne a montré l’efficacité et l’innocuité. Le mastic (Pistacia lentiscus) est une variété de pistachier qui pousse sur l’île de Chios, en Grèce. Des études montrent que la résine de mastic est capable de tuer la bactérie Helicobacter pylori, responsable des gastrites chroniques, des ulcères duodénaux et à la genèse du cancer de l’estomac.

Depuis les temps anciens, la résine de mastic, extraite de l’écorce de ce pistachier, est utilisée dans les civilisations méditerranéennes comme antiseptique, antioxydant alimentaire, pour parfumer l’haleine, comme remède contre les douleurs d’estomac, l’indigestion et l’ulcère peptique mais aussi, comme assaisonnement d’une grande variété de boissons et d’aliments traditionnels.

Il existe une vaste littérature, remontant à plusieurs siècles, concernant son utilisation dans les traitements des différentes affections gastro-intestinales incluant le cancer. Au cours de ces dernières années, des travaux de laboratoires et des études cliniques ont montré que le mastic tue la bactérie Helicobacter pylori ainsi que toute variété d’autres bactéries et champignons et qu’il pourrait avoir son utilité dans le combat des problèmes gastriques comme la gastrite et l’ulcère peptique.

Des recherches ont montré que le mastic est cliniquement efficace dans le traitement des ulcères gastriques bénins ainsi que dans celui des ulcères duodénaux. Dans un essai clinique en double aveugle portant sur 38 patients, des chercheurs ont constaté qu’une dose de 1g de mastic par jour pendant une période de deux semaines entraînait un soulagement des symptômes dans 80% des cas chez des patients avec un ulcère duodénal traité avec le mastic contre 50% dans un groupe témoin. L’étude a également apporté des preuves endoscopiques que le mastic favorisait la guérison des tissus dans la muqueuse gastrique. Les ulcères ont été complètement remplacés par des cellules épithéliales saines. La guérison de l’ulcère a été complète chez 70% des patients prenant le mastic contre 22% dans le groupe placebo.

D’autres études ont également montré que le mastic possède des propriétés cytoprotectrices (protectrices des cellules) et anti-sécrétrices et qu’il peut diminuer les lésions de la muqueuse gastrique provoqués par les médicaments contre l’ulcère et l’aspirine.

 

Article tiré du magazine NUTRINEWS Science, Nutrition, Prévention et Santé (www.nutranews.org) de juillet 2004.

Articles en relation

Ajouter un commentaire

 (avec http://)